Cameroun : Le député du Mayo Sava garde son fauteuil

Cameroun :  Le député du Mayo Sava garde son fauteuil

La transition générationnelle réclamée à cor et à cri ne se fera pas cette année. Cavaye Yegue DJIBRIL rempile à la tête de l’Assemblée Nationale.

Une semaine après l’ouverture des travaux à la chambre basse du parlement, en accord avec l’article 17, la doyenne d’âge a organisé l’élection du président de la chambre. Majoritaire à l’hémicycle, le RDPC a présenté une candidature unique. 

Sans surprise le Lamido de Maga retrouve son fauteuil avec un score de 147 votes en sa faveur sur un total de 162 votants ; on a enregistré 15 bulletins nuls.  Dans le strict Respect de l’alinéa 2 de l’article 17, l’honorable Laurentienne KOA MFEGUE a invité l’ancien nouveau président à retrouver sa place.

Le secret de la longévité au poste.

Cela fait aujourd’hui 29 ans que le très honorable Cavaye Yeguie DJIBRIL est à la tête de la chambre basse du parlement. Discret mais efficace, il a su gagner la confiance du président national de son parti. Dans une tribune baptisée le coup de griffe Saint Eloï BIDOUG fait observer que la politique est un jeu de ruse dans lequel le président Biya excelle. Ce dernier précise que Paul BIYA renvoie l’ascenseur à ceux qui l’on soutenu ou l’accompagne.  Voilà peut-être la clef de voûte de cette éternité aux affaires.

 Maitrisant les arcanes du pouvoir qui rongent au fil des années ,le dinosaure  du grand Nord avance à grands pas.

La manifestation de la force de l’expérience.

Ce qui s’est passé à l’hémicycle ce jour est la matérialisation du slogan de campagne du champion du RDPC. Le régime semble se méfier de la vigueur de la jeunesse pour s’accrocher à la sagesse chancelante du troisième âge. Le sociologue Serge Aimé Bikoï est de cet avis :  » la transition générationnelle est impossible vu que l’exécutif prendra le même et recommencera. La vieille garde continuera à contrôler l’assemblée nationale tant qu’aucune perspective de renouvellement n’est envisageable au sommet de l’Etat. » Les carottes semblent cuites pour le fer de lance de la nation.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.