Cameroun : Le volontariat est une arme de destruction massive des fléaux sociaux

Cameroun :  Le volontariat est une arme de destruction massive des fléaux sociaux

Pilier de la politique de la jeunesse, il occupe utilement les citoyens en les rendant responsable de la cité.

Le ministre Mounouna Foutsou est attendu le lundi 14 Juin 2021 à la commission de l’Éducation, de la formation professionnelle et de la jeunesse de la chambre basse du parlement. En sa qualité de chef du département ministériel concerné par la question il va défendre le projet de loi N°1097/PJL/AN portant organisation et promotion du volontariat au Cameroun.  Cette problématique semble préoccuper le gouvernement. Car ce dernier a fait muter l’Office national de participation au développement crée en 1973 en L’agence de service civique de participation au développement en 2012 sans véritable changement dans implémentation de la politique dudit concept.

Bref aperçu de l’exposé des motifs de cette ordonnance

Le volontariat constitue un levier indispensable dans le processus de formation d’une nation. A cet effet le présent texte  » Internalise les pratiques internationales en la matière, encadre ces activités et établit une distinction claire entre le bénévolat, la période du service civique nationale de participation au développement et le volontariat » Le cadre légal normatif étant tracé, chacun saura dorénavant ce qui l’attend là où il s’engage.

Le volontariat reste à cet égard le moyen efficace d’apporter sa contribution à la construction d’un Cameroun prospère et stable. L’absence de coercition apparaît comme un levier pour booster le moteur de l’émancipation.

La clé miracle pour en finir avec les fléaux sociaux

L’environnement du volontariat au Cameroun reste à construire. Loin des discours démagogues, il faut intéresser les citoyens aux actions volontaires. Impliquer les populations dans le processus de développement est une garantie de réussite. Drogue, alcool, incivisme, tribalisme et autres disparaîtront sans effort. Car on a donné la possibilité à chacun de jouer un rôle dans la solidification de l’édifice national. Au lieu d’être des spectateurs soyons des acteurs et ainsi nous pourrons donner raison à Koffi ANNAN qui disait en son temps :  » Le volontariat reste à cet égard un moyen efficace d’apporter sa contribution. Que ce soit sur le terrain au sein des communautés ou devant l’écran de son ordinateur, le volontariat permet à tout un chacun d’accomplir des tâches extraordinaires. »

Thierry  EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.