Football : Le CHAN doit-il se reinventer ?

Football : Le CHAN doit-il se reinventer ?

A quelques jours du coup d’envoi du championnat d’Afrique des nations (CHAN) au Cameroun, la question sur la réforme du CHAN continue de faire parler les amateurs du football. Pour certains, cette compétition reste peu attractive, ce qui cause le désintéret des pays du Maghreb, voire meme inutile pour les plus extrémistes, d’ou la nécessité d’une réforme totale.

En effet, la première raison évoquée est celle du cantonnement du choix des joueurs uniquement sur le plan national. Selon les règles de cette compétition, les joueurs devant défendre les couleurs de leurs pays, doivent etre sélectionnés dans leurs championnats respectifs.

Beaucoup d’analystes de football affirment que c’est précisément cette disposition qui rend cette compétition peu attractive. Pour le consultant canal+ Cédric KANTE « il serait important d’ouvrir cette compétition sur le plan continental, en donnant la possibilité aux sélectionneurs de choisir des joueurs évoluant dans les championnats africains ». Pour expiquer cette démarche, Cédric KANTE estime que réduire cette compétition à la seule dimension des championnats locaux n’offre pas la possibilité à d’autres talents évoluant sur le continent africain d’exceler, voire meme d’etre appelé en équipe sénior.

Pour Patrick MBOMA, cette compétition « offre la possibilité à certains joueurs des championnats nationaux de signer des contrats professionnels en Europe ». Mais allant dans le meme sens que Cédric KANTE, l’ancien lion indomptable affirme qu’en lieu et place de supprimer simplement cette compétition, « il est nécessaire de l’ouvrir sur le plan continental, et permettre que la sélection des joueurs des pays s’élargisse dans tous les championnats africains et pas seulement dans les championnats locaux ».

Pour lui, le faite de maintenir ce type de règlement empeche certains talents nationaux qui aimeraientg participer à cette compétition, de signer des contrats dans d’autres championnats africains.

Une autre raison non moins négligeable est que le CHAN n’interesse pas beucoup certains pays de l’Afrique du nord et du Sud. La Tunisie par exemple avait manifesté son refus catégorique de suspendre son championnat pour prendre part à cette compétition. Ce qui remet en cause la crédibilité d’une telle compétition, dont le but premier est de donner plus de visibilité aux championnats locaux, en mettant en compétition leurs meilleurs éléments.

Entre manque d’attractivité de cette compétition, et le peu d’intéret qu’on accorde, la question se pose donc désormais sur sa réforme totale. En attendant que la CAF se penche sur la question, la sélection nationale A » des lions indomptables du Cameroun, affrontera celle du Zimbabwe le 16 janvier prochain, dans le cadre du match d’ouverture à Yaoundé.

Gilles NOUBISSIE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.