Cameroun : La DGSN justifie le retard de délivrance des CNI par une faille dans l’ancien système de production.

Cameroun :  La DGSN justifie le retard de délivrance des CNI par une faille dans l’ancien système de production.

Au cours d’une conférence de presse donnée ce vendredi 8 janvier, le délégué général à la sureté nationale est revenu sur les raisons qui entrainent le retard criard de la délivrance des cartes nationales d’identité aux demandeurs. Des raisons à la « va vite » d’après plusieurs camerounais, qui continuent d’accentuer le mouvement « JeVeuxMaCNI » lancé il y a quelques semaines sur la toile.

La Délégation Générale de la sureté Nationale vient de s’exprimer sur la situation qui entraine des revendications des cartes d’identités. En effet, la DGSN, a constaté que l’ancien système de production des CNI présentait de nombreuses failles, la principale étant la possibilité d’établir plusieurs cartes pour une même personne, ce qui ouvrait la porte aux personnes qui pouvaient avoir plusieurs identités pour commettre des crimes, toucher les salaires des autres ou « naitre de nouveau ».

Il a donc été urgent d’installer un nouveau système qui peut mieux protéger la nationalité camerounaise ce deuxième système vient résoudre ce principal problème, car actuellement au Cameroun, plus de trois (03) millions de personnes sont en situation de double voir triple identité. Ce qu’il faut noter est qu’en pareille circonstance seule la première identité est la véritable, mais, ceci pose un grand problème aux détenteurs de double identité qui ont déjà passé une vie avec la seconde identité, ils travaillent avec, ont des diplômes avec et de multiples autres avantages avec cette identité-là, les gens restent donc attachés à leurs nouvelles identités et refusent totalement même de parler de l’ancienne est reconnue par le système. Il a aussi été mentionné que les anciennes cartes restent valables jusqu’à leurs dates d’expiration.

Actuellement notre pays compte 280 postes d’identification et 50 postes mobiles pour une production de 10 mille cartes par jour et bientôt nous seront a la capacité de 15 mille cartes. Pour les cartes non retirées nous avons 245 mille cartes en souffrances dans les commissariats.

La DGSN, reconnaît néanmoins qu’il y a encore quelques soucis techniques et des lenteurs dans les livraisons du matériel ce qui peut ralentir le processus de production. Il est donc déconseillé de sombrer dans aucune forme de récupération politique et les responsables la DGSN nous appellent a plus de vigilance et de se doter d’un sens du discernement pour ne pas se laisser entrainer dans des histoires inutiles, par ailleurs la DGSN recommande a tous les citoyens de dénoncer les actes de corruption et d’arnaques donc il pourront être victimes. Au sujet des passeport, l’annonce a été rassurante, le nouveau passeport plus sécurisé sortira dorénavant dans les 48 heures.

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.