" L'eau de CAMWATER est potable et aux normes "; Blaise Moussa, DG CAMWATER.

" L'eau de CAMWATER est potable et aux normes "; Blaise Moussa, DG CAMWATER.

Invité de Romuald Ntchuisseu Ngock dans l’émission Actualités Hebdo sur la CRTV, le nouveau patron de la société en charge de la distribution de l’eau au Cameroun a rassuré ses concitoyens sur la qualité du précieux liquide. Pour Blaise Moussa, pas d’inquiétude à se faire, l’eau de CAMWATER est aux normes.


Âgé de 48 ans, Blaise Moussa est depuis le 30 septembre 2022 le Directeur Général de la Cameroun Water Utilities. 4 mois déjà à la tête de la société nationale de distribution de l’eau potable. Le natif de Betaré Oya a entamé un vaste chantier pour la réforme de cette entreprise publique. Le moins que l’on puisse dire est que le chantier est énorme tant la structure a encaissé des coups durs ces dernières années. Un management pas toujours de nature à favoriser le bon état de santé de l’ex SNEC. Inspecteur principal des impôts, diplômé de l’École nationale d’administration et de magistrature (Enam), Blaise Moussa a occupé des fonctions importantes dans plusieurs administrations publiques à l’instar de la Sonamines comme PCA, du MINFOPRA où il occupait le poste de Directeur des Affaires Générales, de l’ANOR où il a été DAF et de la FECAFOOOT où il jouait le rôle de Secrétaire Général.

À CAMWATER, c’est un tout autre challenge. Au delà de la question de l’adduction à l’eau, il y’a celle de la qualité de l’eau distribuée dans les ménages. Baise Moussa se veut rassurant.  » L’eau de CAMWATER est potable, de bonne qualité et aux normes  » a-t’il déclaré. Un avis que ne partage cependant pas plusieurs internautes. Notamment ceux résidants à Yaoundé qui se plaignent de la couleur de cette eau et se demandent au passage si les cours de l’école primaire sur la bonne qualité d’une eau ne sont plus d’actualité.  » S’il vous plaît Monsieur le DG, comment pouvez-vous nous expliquer le fait que nous sommes à Douala en pleine capitale économique avec un grand fleuve ( le wouri ), des tuyaux implantés depuis des années et nous n’avons pas d’eau potable. La pénétrante est de Douala jongle avec des forages qui laisse parfois à désirer. Monsieur le Directeur, s’il vous plaît penchez vous sur le cas des quartiers comme village, non approvisionnés en eau potable.  » S’interroge Boris Djoko.

Au delà des déclarations, les populations attendent surtout que les réformes entamées à la Camwater prennent corps.

Kevin Fotso

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.