Algérie- Interview : Nous accompagnons les immigrants à reprendre une vie digne.

Algérie- Interview : Nous accompagnons les immigrants à reprendre une vie digne.

Cela fait tout juste deux ans que l’OIM est arrivée en Algérie. Le chef de mission et représentant de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) Monsieur Paolo Giuseppe Caputo y dévoilait les contours de la relation qu’il entendait tisser avec l’Algérie. Il était aussi question d’accroître la coopération dans les secteurs de l’éducation, du développement durable ou de la culture.


Un entretien récent de plus d’une heure, a été accordé à notre correspondant à Alger, dans les locaux de l’organisation .


Merci bien monsieur de répondre à nos questions. Pouvez vous commencez par présenter votre organisation en direction de nombreux Algériens qui ne la connaissent pas ?

l’OIM, est la principale organisation intergouvernementale dans le domaine de la migration. Elle travaille en étroite collaboration avec les partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non-gouvernementaux, avec pour but :
De faciliter la migration,réglementer les migrations, et gérer la migration forcée.

OIM Algérie est elle différente de celle qui se trouve dans le monde? Avez vous le même mode de fonctionnement ?



On fait partie d’un vaste système qui essaie de s’adapter à la législation du pays d’accueil . depuis 2016, l’OIM est devenue un organisme des nations unis et nous dépendons du siège principal qui se trouve en Suisse à Genève et qui d’ailleurs, fixe les lignes directrices dans le but de coopérer avec les migrants qui sont en Algérie.


Comment OIM s’organise en Algérie ?Ceux qui travaillent en permanence ? Des missions d’hébergement ?..



Nous sommes une délégation diplomatique et une entité indépendante. ( La plus grande des nations unis en Algérie) Nous avons notre propre clinique médicale .
Nous travaillons sur plusieurs axes en collaboration et coordination avec les autorités Algériennes.
Exemple : Nous coopérons avec le ministère de la santé de la république Algérienne, car la priorité reste dans la santé des migrants qui sont en Algérie.


Avez vous des antennes en dehors de la capitale ?


A vrai dire ,OIM est jeune en Algérie. Nous ne sommes ici que depuis 2018 et nous sommes concentrés à Alger (La capitale Algérienne). Par contre, mes collègues sont souvent en déplacement à travers le territoire national « Sur le terrain », mais nous avons en vu d’ouvrir une nouvelle antenne dans l’ouest et surement à Oran car la ville est dotée d’un aéroport international qui nous facilitera la tache …
Nous avons déjà effectué des vols à partir d’autres villes comme Djanet et Tamanrasset « Deux grandes villes du sud Algérien » et biensûr nous comptons nous élargir vers ces alentours .



Nous avons vu sur votre page Facebook que vous traitez des demandes de départs volontaires, quelles sont ses fréquences mensuelles? Expliquez nous les étapes à suivre pour ce genre d’actions? Qui finance les rapatriements ?ceux qui souhaitent partir chez eux auront-ils une aide financière ?



Oui, effectivement l’OIM a commencé par des vols retours volontaires, et à la réintégration sociale comme :
– Durant l’année 2018 : 200 ressortissants
-Durant l’année 2019 : 1000 ressortissants
Il s’agit bien des retours volontaires au départ de Tamanrasset et de Djanet vers Niamey(Capitale du Niger)
Depuis cette année comme nous le savons si bien , les frontières sont fermées à cause de la pandémie mondiale Covid-19, mais malgré ça,toujours en coordination avec les autorités Algériennes nous avons réussi à faire des départs volantaires depuis Alger vers Bamako/Dakar/Freetown …
Notre objectif serait d’arriver à faire 04 vols spécifiques par mois.

-En ce qui concerne les procédures :
Je profite de préciser à nouveau ,nous ne gérons que des retours volontaires par des flux entrant et flux sortant de l’Algérie .
Les prises de contact se font généralement en ligne ( premier contact) puis nous procédons aux vérifications avec les ambassades des pays d’origines et durant toute cette période OIM prend en charge des migrants.

Par exemple:

Nous cordonnons nos actions avec les OIM qui se trouvent dans les pays d’origines, afin de mettre en place un suivi psychologique et médical, dans le but de faciliter à l’immigrant sa réintégration à l’arrivée, dans son pays d’origine.
Dans l’objectif d’aider l’immigrant à reprendre une vie normale, nous octroyons aussi des micro financements pour l’accompagner à revivre dignement .




Avez vous des demandes de régularisations administratives ?



L’OIM peut apporter une assistance d’aide pour accéder au pays d’accueil, mais relativement à la régularisation, cette démarche appartient seulement à la législation du pays d’accueil et à cet effet, l’OIM ne pourra pas intervenir dans la régularisation des émigrants .




Faites vous des actions de sensibilisation pour les nouveaux arrivants ?



La sensibilisation est une importante distinction des immigrants « Réguliers », nous intervenons afin d’expliquer lors d’un programme de sensibilisation des pays réfugiers .
il s’agit d’un mécanisme de l’ordre de deux catégories de réfugier : réguliers/ irréguliers .
Nous rappelons qu’en Algérie les migrants sont en situation irrégulière.
La sensibilisation est nécessaire, notamment sur les dangers encourus lors d’un parcours d’immigrant, comme la prise d’otage …etc.



Comptez vous ouvrir d’autres bureaux dans les frontières comme avec le Niger et Le Mali?


Nous avons un bureau OIM qui nous représente dans l’Afrique de l’Ouest.



Y aurait-il d’autres organismes qui s’occupent des droits aux migrants subsahariens ?



Oui biensûr , nous travaillons en collaboration avec le Haut Commissariat des réfugiés pour gérer les flux migratoires et aussi avec la SER qui vérifie l’identité des migrants.Nous travaillons aussi avec la ONUDC en général ainsi, nous sommes plutôt intégrés dans le développement durable en coopération avec l’Etat Algérien .

Entretien mené par Nassim BOUABBAS

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.