Cameroun : La main tendue du gouvernement aux partenaires locaux pour lutter contre la covid-19

Cameroun : La main tendue du gouvernement aux partenaires locaux pour lutter contre la covid-19

C’est à travers une série de concertation initiée par le ministre de la santé publique, dans le cadre de la relance du plan national de riposte contre la maladie à corona virus.



La note d’information rendue publique le 18 Mars 2021 par le chef de la cellule de communication de ce département ministériel renseigne sur la qualité des personnes consultées. De 9h30 à 17h MANAOUDA Malachie a reçu tour à tour les ordres professionnels, les membres des sociétés savantes et les acteurs et promoteurs de la médecine traditionnelle. Les échanges francs et sincères ont tourné sur le rôle de chacun dans les nouvelles orientations stratégiques du plan national de riposte contre la covid-19, prescrite par le premier ministre ,chef du gouvernement.

L’urgence de mettre à la disposition du public la bonne information .


Au regard de la psychose consécutive à la résurgence de la covid-19, Le ministre de la santé dans son adresse aux ordres professionnels et membres de sociétés savantes a indiqué que:  » Bien que la situation épidémiologique soit préoccupante , elle n’est pas alarmante « . Ce qui n’exclut pas l’implication massive des multiples partenaires pour inverser la tendance. Les échanges ont tourné autour de l’épidémie, la circulation des souches variantes et la vaccination. Il a surtout recommandé le partage de la bonne information aux citoyens. Concernant la polémique liée au vaccin, le Dr SHALON NDOULA ,secrétaire permanent du programme élargi de vaccination a indiqué que le conseil scientifique des urgences de santé publique a demandé que  » l’administration du vaccin astrazecena proposé au système de santé camerounais dont la livraison préalablement prévue le 20 Mars 2021, soit, suivant le principe de prudence et de précaution suspendue »

Belle symphonie entre tradition et modernité.



l’efficacité des produits issus de la médecine traditionnelle dans le combat contre la pandémie actuelle n’est plus à prouver. Mgr Samuel KLEDA et ses pairs ont amoindri et atténué le pourcentage de malades présentant des formes graves de la covid-19. C’est peut-être ce qui leur a valu cette discussion à bâtons rompu de 2h 30 mns dans la salle des conférences du Minsante. Il en ressort quelques propositions pour améliorer la synergie entre les deux parties:
• La référence dans les urgences covid-19 dans les formations sanitaires par les acteurs de la médecine traditionnelle

• L’autorisation de l’admission dans les formations sanitaires , sous leurs formes premières des recettes et médicaments de la médecine traditionnelle sous la demande du patient

•L’accompagnement des acteurs de la médecine traditionnelle pour la réalisation des essais cliniques

• l’accompagnement des acteurs de la médecine traditionnelle sous la forme d’un soutien budgetaire

•La mise à disposition de LANACOME d’une subvention permettant l’analyse de tous les traitements présumés efficaces

• Une plus grande implication des promoteurs de la médecine traditionnelle dans les actions de sensibilisation des mesures barrières.

En attendant la première évaluation de ses recommandations, chaque partie est appelée à jouer pleinement sa partition. Ainsi Le Cameroun pourra vaincre cet ennemi mondial nommé corona virus.


Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.