Sénégal : L'Hirondelle présidentielle qui annonce le printemps

Sénégal : L'Hirondelle présidentielle qui annonce le printemps

Après des jours de manifestations violemment réprimées, Macky Sall remet la balle politico-judiciaire au centre.

Le chef d’état a déclaré hier autour de 20h le lundi 08 mars, devant les chaînes publiques des mesures salutaires. Il a demandé d’arrêter les manifestations et aller plutôt vers ce qu’on appelle un apaisement des cœurs.

L’adéquation n’est pas à jour,

Car le bilan humain des décès suite aux répressions policières sont lourdes, en plus sans compter les blessés, au total, nous déplorons au moins 15 morts dans les deux camps (civils et policiers).

Pourquoi cet acharnement contre une politique mitigée et qui envoie vers une impasse ?

Le président, Macky Sall, ne souhaitait pas se prononcer sur l’affaire Ousmane Sonko, les chaines audiovisuelles menacées par des représailles en réprimant le droit fondamental de diffusion démocratique.

Aussi, des départs volontaires au sein de la structure judiciaire et pécuniaires du gouvernement.  Donc, la politique menée par le chef d’état élu démocratiquement s’était fragilisée de plus en plus ces derniers jours.

Deuxième souffle pour Sonko

A peine libéré de prison, Ousmane Sonko, a tenu à se faire entendre immédiatement malgré sa marge de manœuvre réduite par le juge d’instruction en le mettant dans la situation de sursis dans son affaire en cours.

Sonko dans son rôle de leader d’opinion

Ce lundi 08 mars, le leader du parti Pastef a dénié toute légitimité au Président de la République, « Macky Sall est coupable de haute trahison. Il a juré de respecter la Constitution et servir le peuple. Ce qu’il n’a pas fait, préférant comploter contre ce même peuple. Il n’a plus de légitimité pour diriger le pays », a affirmé Ousmane Sonko – Selon une source locale.

La Rue écoute Sonko,

Les partisans d’Ousmane ici au Sénégal ou ailleurs sont nombreux. Comparaison n’étant pas raison, le chef d’État actuel voit sa popularité chutée au fils des jours ceci depuis le renouvellement de son quinquennat.

Le peuple a eu ce qu’il voulait maintenant  » La libération de leur leader « .

Affaire à suivre…

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.