Sénégal : Guy Marius Sagna est l’homme qui dérange

Sénégal : Guy Marius Sagna est l’homme qui dérange

Activiste et homme politique Sénégalais, il milite pour un développement de son pays.

Le 9 juillet 2020, le militant pro-sénégalais a envoyé une lettre ouverte au titre provocateur : « Guérir et mourir en France », faisant ainsi référence aux politiciens africains qui, incapables de construire des hôpitaux dignes de ce nom dans leur pays, se sentent obligés d’aller en Europe pour le traitement là-bas. Dans son texte, il attaque directement l’ancien Premier ministre ivoirien Amadou John Coulibaly – que Dieu ait pitié de lui, décédé le 8 juillet après un court séjour dans un hôpital français où il s’était rendu pour se faire soigner.

De Dakar à Alger ou de Dakar à Cape Town, la capitale de l’Afrique du Sud, le militant sénégalais Guy Marius Sagna (GMS) est le jeune militant le plus éminent, luttant contre la politique impérialiste du continent,

Il soulève le tollé en interpellant les représentants de la France en Afrique en tant que membres des gouvernements sénégalais, ivoirien et malien …

Au front sur la scène des critiques politiques, Guy Marius Sagna est souvent sur le champ de bataille pacifique et symbolique.

De Dakar en passant par l’Algérie, jusqu’à son achèvement à Cotonou et Douala, les aventures des Sénégalais, tous africains ont suscité l’admiration mais aussi beaucoup de critiques.

Qui est Guy Marius Sagna (GMS) ?

Guy Marius Sagna est né en 1979 au Sénégal, originaire de Ziguinchor (région sud du Sénégal), élevé dans des quartiers populaires de Dakar, marié et père d’une jeune fille. Défini dans de nombreux journaux comme un homme qui va souvent au front, un farouche opposant au néo-impérialisme dans le même alignement idéologique qui nous rappelle Thomas Sankara, dont la plupart des jeunes Africains se sentent nostalgiques, et le citoyen de Ziguinchor se connaît à travers son charisme et franchise qui accompagnent le nom de son mouvement : FRAP) – France Dégage. Aussi appelé « l’homme qui lève toujours les bras au moment de l’arrestation » car c’est un adversaire qui fait beaucoup de bruit autour de lui en utilisant une démonstration non violente ou quoi que ce soit du genre « pas de temps » mais cela lui permet pour obtenir une bonne note en termes de fréquentation des prisons sénégalaises.

Séjours en prison

Son dernier remonte au 4 mars 2020, après avoir passé 3 mois en prison à Dakar. De nombreuses voix se sont élevées pour réclamer sa libération.

En plus de toutes ces arrestations, GMS est le premier activiste à être arrêté devant la porte du palais présidentiel sénégalais après être sorti dans la rue pour dénoncer les factures d’électricité élevées récemment observées au Sénégal.

Et nous devons nous rappeler que le Sénégal est un modèle démocratique en Afrique. Mais parfois, les troubles de la rue sont rapidement éliminés par les autorités, sachant que dans la Constitution «la République du Sénégal garantit à tous les citoyens les libertés individuelles fondamentales (…)». Sans provoquer aucune forme de débordement. En tout cas, la mission du GMS est de croiser les épées avec « l’impérialisme ! » : « En fait, nous luttons contre le néo-colonialisme, contre l’impérialisme. Tout l’impérialisme. Parmi ces impérialismes, il y a de grands magasins de distribution, et il y a un opérateur qui contrôle le téléphone sénégalais et autres eaux sénégalaises.

Dans un tel cas, l’aide devrait passer de l’Etat du Sénégal aux entreprises sénégalaises. Il a dit qu’il n’est même pas possible de profiter des entreprises africaines en l’absence d’un gouvernement fédéral africain. Selon lui, ce qu’il considère comme l’impérialisme est la création d’entreprises appartenant à des Européens. Entreprises détenues par des citoyens africains autres que sénégalais au Sénégal. Il est étrange qu’il mette les Européens et les Africains qui vivent au Sénégal. Le Sénégal est dans le même sac. Le Sénégal est vu comme la vache à lait de son «impérialisme». Il est susceptible de donner du sens à sa lutte contre «l’impérialisme».

NASSIM BOUABBAS
Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.