Cameroun : Les Délestages rythment le quotidien des populations.

Cameroun  : Les Délestages rythment le quotidien des populations.

Alors qu’ Eneo et Sonatrel s’accusent mutuellement les ténèbres continuent à s’installer dans les ménages en situation inconfortable.


Fort de son potentiel hydroélectrique, l’on note tout de même une sous exploitation chiffrée à 4% seulement. Une déclaration du directeur général d’eneo Joël Nana kontchou, illustre fort à propos cet état des choses. À retenir de son propos,  » Notre pays possède le deuxième plus grand potentiel hydroélectrique d’Afrique Centrale estimé à environ 20GW ». Cependant, la sous exploitation de ce potentiel, donne à véritablement s’interroger.

À qui la faute ?

Les structures en charge de la production et de la distribution de l’electricité, peinent à assumer leurs responsabilités. D’une part, eneo pointe un doigt accusateur, sur la société nationale de transport d’électricité (sonatrel). D’après celle-ci, la sonatrel est la seule responsable des délestages observés sur l’étendue du territoire national. Eneo fait d’ailleurs savoir que, « les essais infructueux » de remise en service de certaines lignes par la sonatrel, sont à l’origine des dysfonctionnements observés.

La version de la sonatrel.

La filiale de l’investisseur britannique actis, laisse croire que la perturbation du réseau électrique est causée par les interruptions à répétition de certaines lignes de transports. Cependant, la sonatrel indexe Eneo, comme principale responsable des désagréments observés. D’après la société de transport, Eneo n’a pas toujours assuré son rôle dans la gestion du barrage de songloulou. Le directeur de la sonatrel victor Mbemi, fait savoir les délestages sont la conséquence de la faible réactivité des huit groupes du barrage de songloulou gérés par eneo. Il interpelle à cet effet eneo, à aménager son réseau de distribution pour la satisfaction sa clientèle.


DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.