CAMEROUN : Pénombre sur la première session parlementaire de l’année

CAMEROUN : Pénombre sur la première session parlementaire de l’année

Annoncée pour le 11 Mars 2021, les chambres haute et basse du parlement cristallisent l’attention de l’opinion.

25 ans après la dernière révision constitutionnelle, le pouvoir législatif se trouve pour une des rare fois de son histoire dans une situation embarrassante. Outre la résurgence de la maladie a corona virus qui impose certaines restrictions, c’est le clame inquiétant dans les état majors politiques. Occasion idoine de procéder à une transition générationnelle comme l’a souhaité le chef de l’Etat au sein des diffèrent bureaux de ses organes de la nation.

Un sénat en ballotage défavorable.

C’est un secret de polichinelle que de dire que l’actuel président de la chambre haute, Marcel NIAT NJIFENDI est malade et fatigué. Après toute une vie passé au service de la nation ce patriarche mérite naturellement un repos bien mérité loin des questions politiques qui usent. Haut cadre du parti au pouvoir son départ de cette fonction doit être validé par le président national de son parti..


Logé provisoirement au palais des congres de Yaounde, le sénat Camerounais compte 100 membres. Forts de leurs âges et de leurs expériences on leur attribue une clairvoyance et une sagesse sur la vision des affaires auxquelles ils sont appelés à légiférer

Les multiples chantiers de l’assemblée nationale

Un tour au plateau Atemgue permet de comprendre que la maison du peuple est en chantier. Une reconstruction on l’espère donnera une autre allure à l’assemblée nationale. Severin ABEGA, un jeune camerounais rencontré dans la ville rêve de voir aussi le bureau exécutif e cette auguste chambre subir une cure de jouvence. Car selon lui Le très honorable Cavaye Yegue Djbril doit passer la main au niveau du perchoir. Un discours de plus en plus entendu au sein de l’opinion, qui reproche a l’actuel président sa perte de légitimité dans son bastion depuis la sortie de prison de Mamadou MOTA.

Dominée en majorité par le rassemblement démocratique du peuple camerounais, la chambre basse du parlement possède 180 députes. Comme l’année derrière ils vont encore siégé sur la colline des sésames.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.