ONU : Le premier ministre Malien désavoue Antonio Guterres

C’était lors de son allocution à la 77eme session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies à New-York .

ONU
Republic of Mali’s Prime Minister Abdoulaye Maiga addresses the 77th Session of the United Nations General Assembly at U.N. Headquarters in New York City, U.S., September 24, 2022. REUTERS/Eduardo Munoz

Le 24 septembre 2022 , le colonel Abdoulaye Maiga, premier ministre intérimaire du Mali, a marqué d’une pierre blanche, son passage au perron des nations unies. À travers un discours fort de représentativité panafricaine. Sans s’éloigner des civilités d’usage, le premier ministre a tenue à rappeler au Président de la 77 ème session, les richesses dont regorge le Mali, avant de transmettre les salutations du président de la transition, colonel Assimi Goita.

La mise au point.

« Souffrez que je vous exprime mon profond désaccord suite à votre récente sortie médiatique, au cours de laquelle, vous prenez position et vous vous exprimez sur l’affaire des 46 mercenaires Ivoiriens, qui est une affaire bilatérale et judiciaire entre deux pays frères » , peut-on retenir du propos du colonel, s’adressent au Secrétaire Général de l’ONU.

Propos qui traduit ici la volonté d’un peuple à gérer ses problèmes sans l’ingérence du colon , qui hier pouvait se prévaloir des arbitrages fantaisistes , au gré des intérêts inavoués. Le Mali , semble être dans sa phase de décolonisation et d’indépendance absolues .

Concubinage malveillant démasqué entre la CEDEAO et L’ONU

« Je voudrais très respectueusement signifier… Qu’il existe un principe de subsidiarité, d’ailleurs aux contours flous entre la CEDEAO et les nations unies et non un principe de mimétisme »… A-t-il martelé dans le souci majeur de recadrer, M.Umaro Sissoco Embalo, président de la CEDEAO, qui affirme qu’il ne s’agit pas des mercenaires et donc s’il était Malien il les aurait relâché après la sortie du Secrétaire Général des nations unies.

Ceci étant, il a rappelé que le Mali a une administration qui ne pas sur la base de l’oralité, ni des déclarations par voie de presse, ainsi l’on pourrait croire que le Mali est ce pays d’Afrique engagé et résolu à sortir la tête de l’eau et se débarrasser du joug de la colonisation.

Donald OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.