Cadastre : L'impact de la BAD sur la réforme foncière

Cadastre :  L'impact de la BAD sur la réforme foncière

Une coopération dans le domaine est en gestation, entre cette institution bancaire  (BAD) et le ministère des domaines, du cadastre et des affaires foncières (Mindcaf), du Cameroun.

Le 6 juillet 2021, le ministre des domaines Henri Eyebe Ayissi, a reçu les responsables de la  BAD. L’importante délégation, était conduite par Serge N’guessan, directeur général région Afrique Centrale. Une séance de travail riche en perspective,  elle était axée sur les  possibilités d’une coopération bilatérale entre la BAD et le Mindcaf. Les acteurs ont posé sur la table des discussions, les stratégies pour l’amélioration de la gestion foncière au Cameroun.

 Etat des lieux.

Il convient de rappeler que la BAD est présente au Cameroun, dans plusieurs secteurs d’activités. Son porte feuille représente d’ailleurs les 43% des projets d’infrastructures routières. La réalisation de tels projets, nécessite des terres. Seulement, les terrains sont généralement occupés par les populations. Le déplacement de celles-ci, implique de fait l’indemnisation. L’on remarque aussi que certains travaux, sont au ralentis, à cause des procédures d’expropriations et d’indemnisation. Il est donc question d’améliorer cet état des choses.

 « Nous sommes venus échanger avec le ministre en charge des domaines et du cadastre, pour voir les possibilités d’amélioration du processus d’indemnisation. Lequel se veut central dans la conception des opérations financées par la BAD » . Ainsi s’est exprimé Serge N’guessan. L’ apport de la BAD est notoire sur le plan des finances. Par ailleurs, le directeur général n’a pas manqué de préciser que :  » La finalité des investissements, c’est que les infrastructures se construisent, pour le bien des populations » .

 Modernisation du foncier.

Le ministre Henri Eyebe Ayissi, tient à marquer un véritable saut qualitatif en matière de modernisation du secteur foncier. Plusieurs actions ont déjà été menées, notamment les réflexions devant permettre de faciliter la gestion foncière.

Au sortir de l’audience qu’il a accordée à l’équipe de la BAD, le ministre a énoncé ce qui a déjà été fait et ce qui reste à faire.  » Nous avons financé le projet Pamocca qui est un projet de modernisation du cadastre camerounais ». A-t-il déclaré. Il n’a pas manqué de dire sa satisfaction, face à la forte implication de la BAD dans le processus de modernisation du cadastre camerounais.

DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.