Cameroun : Balbutiements sur le plan d’industrialisation pharmaceutique

Cameroun :  Balbutiements sur le plan d’industrialisation pharmaceutique

Conçu et présenté par les autorités compétentes, ce document fait encore le tour des séminaires, ateliers, forum de réflexion et table ronde.

L’industrie pharmaceutique est un secteur économique qui a lui seul regroupe les domaines de la recherche,  la fabrication et la commercialisation des médicaments pour la médecine humaine ou végétale. Secteur embryonnaire, son éclosion fait face à un ensemble de dysfonctionnements organisationnels et structurels. D’après l’article original de the journal of médecine and Health sciences  en terme de production au plan local , 05 unités produisent  11 classes thérapeutiques de médicaments, regroupant 05 formes  pharmaceutique (sirop, solutés massif, comprimes, pommade et gel) avec une prépondérance de forme sirop. Une pratique qui grippe l’économie  et fragilise le potentiel sur place.

Conceptualisation étatique de l’industrie  pharmaceutique

En date du 21 Janvier 2021 au Yaounde Hilton hôtel, se sont tenus  des travaux de réflexion  sur  la mise en place du plan directeur  conformément à la vision du pilier industriel structurant ‘ chimie-pétrochimie-pharmacie’’. Réunissant les ministères en charge de la sante publique, la recherche scientifique et de l’innovation, les finances, l’économie, du commerce, de l’élevage, des pêches et des industries animales, de l’environnement , de l’agriculture, des établissements publics tels que LANACOME, LANAVET, CENAME, ANOR, MAGZI, des organisations du secteur privé à savoir:  le GICAM, ONPC, AAIM et les entreprises du secteur de l’industrie pharmaceutique. Le projet  a connu  du succès. Le premier drafs comprend des activités regroupés  en 06 grandes composantes : Rcherche et développement de la pharmacopée locale, l’ exonération fiscale et douanière, l’ amélioration des conditions d’accès au marché,  l’amélioration des capacités de production, l’amélioration de l’accès au financement et le renforcement des capacités des acteurs et structures de soutien.

Inadéquation entre promesse gouvernementale et attentes des populations 

La survenue de la pandémie a corona virus avec la fermeture des frontières  à stimuler la mise en place des politiques institutionnelles performances, compétitives, durables et inclusives dans le domaine de la santé.  Seulement certains observateurs avertis à l’instar du journaliste scientifique, directeur de publication du journal ECHOS SANTE  ,Jean MBENG BOUM pense que beaucoup reste encore à faire car   » Les dispositions règlementaires ne favorisent pas un développement efficient du secteur. A l’analyse de certains indicateurs comme, le nombre de pharmacien industriel formé ,  la disponibilité du médicament, le transfert de technologie, importation de la matière première on se rend compte qu’il y a encore des lévriers a activer pour atteindre le stade d’industrialisarion »

 Le moment est peut être venu de passer des discours aux actes en s’appuyant sur la stratégie nationale de développement   boussole de l’économie camerounaise à l’horizon 2030

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.