Cameroun : Destin radieux du secteur électrique sous fond de propagande.

Cameroun : Destin radieux du secteur électrique sous fond de propagande.

La sous exploitation du potentiel hydroélectrique au Cameroun, est un facteur de carence en énergie électrique. Cependant le gouvernement ne ménage aucun effort pour une production efficace.

Dans un souci de développement et de bien-être des populations, l’État a mis sur pieds un plan directeur. Il s’agit de la Stratégie Nationale de Développement 2030 (SND30). Entre autres aspects à développer, le secteur hydroélectrique est présenté parmi les priorités. Il faut rappeler que, le gouvernement avait entamé des réformes dans ce même secteur. Parmi ces réformes, la loi No 2011/022 du 14 décembre 2011. celle-ci instituait, en son article 23, la société chargée de la gestion du réseau de transport de l’électricité.

 Ce que prévoit la SND30.

L’État Camerounais, compte poursuive le développement des ouvrages de production. Et, ceci à travers la réalisation des projets, en privilégiant l’approche partenariats. Lesquels, seront public-privé. Alors, l’on pourrait connaître des productions indépendantes d’énergie. Il s’agit pour les pouvoirs publics, de construire des barrages hydroélectriques. À cet effet, nous pouvons citer les barrages de :

   Nachtigal-Amont (420Mw)

   Beni-warak (75Mw)

   Menchum(72Mw)

   Song-ndong (270Mw)

   Grand-eweng (1800Mw)

   Katina-ala (485Mw)

   Makaï 350(Mw)

   Mouila-mogue (420 Mw)

   Kikot (450Mw)

   Njock (200Mw)

   Ngoila (84Mw)

   Cholet (600Mw).

Cependant, le gouvernement entend réhabiliter certaines infrastructures hydroélectriques. Par ailleurs, il encouragera la construction de mini centrales hydroélectriques dans les localités. Ceci, dans le but de satisfaire la demande des ménages, dans ces localités. D’après la SND30, une législation visant à stimuler l’investissement privé national, sera adoptée. Ce qui, permettra la construction des mini centrales électriques et solaires.

 Rôle de la société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel).

Toutefois, il faut rappeler que, la sonatrel est une société à capital public. Elle est placée sous la tutelle technique du MINEE et sous la tutelle financière du MINFI. Elle est donc créée par décret présidentiel No2015/454 du 8 octobre 2015. La sonatrel est responsable de l’exploitation, de la maintenance et du développement des réseaux publics de transport d’électricité. Il faut savoir que, les flux d’énergie transitant le territoire camerounais, sont sous sa responsabilité. Elle devra donc, veiller à la programmation pluriannuelle, des investissements de production de l’électricité. Aussi, elle assure les raccordements et l’accès public au réseau de transport d’électricité, pour toute personne habilitée ayant fait la demande. Par ailleurs, la stabilité et l’équilibre du système électrique, font partie de ses missions.

 SND30 et Sonatrel, une vision stratégique.

La priorité de la sonatrel, est d’assurer l’électricité sur toute l’étendue du territoire. À cet effet, elle devra limiter, la déperdition de l’énergie, sur les lignes de transport. Ceci au travers, de l’optimisation du système d’approvisionnement. En somme, elle devra se positionner comme vecteur de concurrence, à l’ouverture du marché de l’électricité dans notre pays.

Pour accompagner la vision de la sonatrel, la SND30 se fixe des objectifs précis. Il s’agit de la modernisation des réseaux de transport, par l’opérationalisation de la structure. Plus spécifiquement, il s’agira de réaliser, plus de 460Km de ligne de transport, de 400Kv et 4 postes de transformation. Cependant, il faudra réhabiliter 3 postes de transformation, et une vingtaine de postes sources. Ce qui impliquera donc,la construction des lignes, Ngaoundéré-tibati (225Kv) et Tibati-ngaoundal (30Kv). Les lignes, Bertoua-Garoua-boulaï- Meiganga-ngaoundéré (225Kv), ne sont pas en reste. La SND30, prévoit aussi les lignes, Menchum-Bamenda (225Kv) ; Memve’ele-kribi (225Kv). Voilà, qui permettra au Cameroun, d’atteindre les objectifs de développement en matière d’électricité d’ici 2030.

 DONALD ARMEL OMOLOBINA.

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.