Cameroun : Une vie de combats pour Paul Eric Kingue

Cameroun : Une vie de combats pour Paul Eric Kingue

 Il fut de toutes les batailles. Liberté de la presse, respect de la démocratie, autonomisation des femmes, lutte contre la pauvreté, aucun secteur ne lui était étranger.

Chantre des idéaux de bien être, la défense de ses convictions n’aura pas été de toute tranquillité. Luttes politiques et idéologiques acharnées, ont meublé le séjour du défunt maire. Pour sa part, le Cameroun était un pays abondamment béni. Par ailleurs, le peuple devrait jouir des richesses de sa terre patrie.

 Un caillou dans la chaussure.

Élu maire Rdpc en 2007  à la tête de la  commune de njombe-penja, Paul Eric Kingue  donne des torticolis. Il faut déjà rappeler qu’il héritait là, d’une municipalité assez riche. Le secteur agricole avait alors, le vent en poupe, au regard des multinationales implantées dans la commune. A cette époque, monsieur le maire ordonna une expertise fiscale. Celle-ci, aurait révélé un déficit dans les recettes communales. L’on était loin du compte annuel du net à percevoir de 2,75 milliards de FCFA, par la commune. Il prendra donc sur lui, de suivre les entreprises filous. Ce n’était pas la meilleure façon de se faire des amitiés.

 Paul Eric Kingue a donné du fil à retordre à la justice.

Victoire pour ses ennemis, l’année 2008 marquait une période rude pour le maire de njombe-penja. Il convient de rappeler qu’il avait été condamné à perpétuité dans une affaire assez compliquée. Mais malheureusement pour ses détracteurs, cette sentence est annulée par la cour suprême. Ceci après qu’il ait fait appel 37 fois. C’est dire que même face à la justice, le courage et la détermination étaient ses alliées. Le vice-président des communes et villes unies du Cameroun, avait un esprit de vainqueur.

 La fusion du changement.

Si l’échec est le fait de n’avoir pas essayé, PEK aura donc tout réussi. Dans le but de renverser le pouvoir en place, il va s’allier à Maurice Kamto à l’élection présidentielle de 2018. C’est alors, qu’il sera directeur de campagne, du président du mouvement pour la renaissance du Cameroun. Estimant que son champion d’alors, était le vainqueur des présidentielles 2018, il ira en guerre contre un « hold up » électoral. Aux premiers rangs des manifestations y afférentes, il sera interpellé et écroué à la prison Centrale de nkondengui en début 2019.

 Un caractère de guerrier.

L’ex sociétaire du parti au pouvoir, après 9mois de prison n’a pas perdu de vue l’objectif. Il s’agit de conquérir le pouvoir, pour construire et offrir un mieux-être aux populations. C’est alors qu’il va s’engager une nouvelle fois, à la conquête de la commune de njombe-penja en 2020. Candidat face au parti au pouvoir, lors des municipales, il sera vainqueur. Paul eric kingue, sera ainsi porté à la tête de la commune de njombe-penja pour une seconde fois. Il trônera à la mairie, pendant une seule année de sa mandature, fauché par la mort. On pourra désormais le citer en mémoire par ses mots,  » N’ayez pas peur de l’avenir, ayez confiance en vous ».

DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.