RDC : L'homme fort de la chambre haute du parlement.

RDC : L'homme fort de la chambre haute du parlement.

Seul candidat au poste, Modeste Bahati Lukwebo est élue du président du sénat

Depuis le 05 Février 2021 que l’ancien président du sénat M. Alexis Thambwe Mwamba a démissionné suite à une pétition signée contre lui. La scène politique s’est animée et selon les nouvelles forces en présence sous l’Union sacrée initiée par le président Félix Antoine Tshisekedi, urgence organisée les élections dans les deux chambres se fait ressentir.  Après l’Assemblée national, Ce 02 Mars 2021 viens le tour de la chambre haute (le sénat) où M. Bahati Lukwebo a été élu président

  Parcours du nouveau patron des lieux

Avant son élection, le nouveau président du sénat a été nommé informateur par le présent de la République Félix Antoine Tshisekedi au mois de Novembre 2020 pour identifier la majorité parlementaire qui a amené à la nomination du nouveau premier ministre Sama Lukondo Kyenge en remplacement de Ilunga Ilunkamba.

 Degré de confiance électorale des sénateurs au niveau président du sénat

En remplacement de l’ancien qui sujet à des controverses, et surtout par manque

D’une candidature opposée à l’Union Sacrée, la candidature unique de Modeste Bahati Lukwebo présenté par la nouvelle stratégie politique du président de la république a été élu président du sénat à la hauteur de 89 voix des 108 sénateurs de la République Démocratique du Congo.

 Récent passé du nouveau président du sénat

Le nouveau président du Sénat est depuis toujours

Le tenant du parti politique dénommé « Alliance des forces démocratiques du Congo » (AFDC-A), par le nombre ses députés élus à l’assemblée nationale, cette force politique a été déclaré la deuxième force politique au sein de la coalition politique FCC sous l’Autorité de Joseph Kabila.

 Que dire de l’Union sacrée ?

Par le passé, le Front commun pour le Congo (FCC) a été sujet d’accusation par les membres du parti au pouvoir, UDPS, parti cher à Félix Antoine Tshisekedi. Chose qui a poussé le président de la République à rompre avec la coalition FCC et créer l’Union sacrée qui par sur quoi, compte pratiquement la quasi-totalité des anciens membres du FCC, coalition à problème.

Mais reste à savoir si la nouvelle coalition sera en mesure de répondre aux besoins de la population et d’organiser les élections législatives et présidentielles d’ici 2023.

Félix Mwanza

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.