Réforme administrative : assainissement continu du fichier solde de l'Etat

Réforme administrative : assainissement continu du fichier solde de l'Etat

L’an 2018 marque la valorisation publique des opérations menées par l’Etat. Celles-ci dans le but, de réaliser des économies sur la masse salariale. L’on remarque ainsi, une permanence dans le défi d’assainissement du fichier solde de l’Etat (FSE).

Le processus permanent qui vise la mise à jour du FSE, permet à celui-ci de contrôler les agents publics régulièrement recrutés. Aussi, les situations administratives et salariales, sont traitées de manière efficiente.

Le 5 Mai dernier, s’est tenue la première session du comité interministériel. Présidée par le ministre Joseph Le, elle portait sur le suivi de l’opération d’assainissement du FSE. Il était question pour le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative et des autres membres du gouvernement, de se prémunir des données fiables et actualisées de agents de l’Etat.

 Avec le nouveau sigipes, le nettoyage profond de la base de données de l’Etat s’impose.

L’opération sigipes a vu le jour depuis 2005. Mais, celle-ci est prolongée dans ses missions. Elle se veut permanente dans les ministères. L’objectif étant l’amélioration des conditions de travail dans les services publics. Mais aussi et surtout, de garantir une bonne gestion des finances publiques.

C’est d’ailleurs que le ministre Joseph Le, fera des précisions au sujet de l’assainissement du FSE, au cours du conseil interministériel. Il indiquait que : « La modernisation de notre administration est un défi majeur. Elle est tributaire non seulement de la maîtrise des effectifs, mais aussi de la masse salariale. Le tout endossé sur l’utilisation optimale, des ressources modernes » . Il a ajouté pour renchérir son propos :  » Ceci permet une meilleure prospective et une meilleure planification » .

L’assainissement du fichier solde de l’Etat se veut bénéfique pour le trésor public.

Extrême nécessité de l’assainissement du FSE, n’est plus à démontrer. Ce d’autant plus qu’il permet dans le même temps, de dresser une cartographie des postes de travail. Cependant, le ministre Joseph Le, reste péremptoire sur un fait. Celui de l’impérieuse nécessité, de maîtriser les effectifs des agents. D’après lui, il s’agit de :  » Mettre fin à une situation paradoxale, qui fait que l’Etat dépenses des sommes énormes, sur des salaires et autres avantages indûment perçus par certains » .

L’on pourrait se réjouir avec le MINFOPRA, de l’implication de toutes les administrations dans ce combat. Il va s’en dire que, la conjugaison des forces, présidence de la République et services du Premier ministère est considérable. C’est dans cette synergie d’action, que l’Etat pourrait avoir FSE savamment épuré.

Bilan plutôt satisfaisant.

À ce jour, les efforts du gouvernement pour assainir son fichier solde semblent être d’appoint. Il convient de rappeler que depuis 2018, les initiatives d’assainissement du FSE, ont permis d’économiser près de 35milliards de FCFA chaque année. Si l’on s’en tient aux révélations de Cameroon Tribune.

Aussi ladite opérations a permis à ce jour, de débusquer des fonctionnaires véreux. Parmi lesquels des déserteurs, qui continuent d’émarger après chaque 25 jours. Des décisions fortes de suspension, de cette catégorie de fonctionnaires sont d’ailleurs effectives. Pour Joseph Le, il s’agit du respect des directives du chef de l’Etat, sous l’autorité du Premier ministre. Toutefois une telle opération, sera satisfaisante si elle se fait ressentir au niveau de l’amélioration des conditions de vie des populations.

DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.