Société : La Corée du Sud et le Cameroun solidaires pour une meilleure offre en eau

Société : La Corée du Sud et le Cameroun solidaires pour une meilleure offre en eau

Cela même, grâce à la coopération signée entre les deux pays, le 1er juillet 2021, qui accompagnera la politique gouvernementale d’approvisionnement en eau potable des zones rurales.

Les ministres  Camerounais en charge de l’Economie, Alamine Ousman Mey, de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba et le directeur Pays de l’Agence Coréenne de coopération internationale (koica), Lee Gyuhong étaient les signataires. Ils ont paraphé, le mémorandum d’un montant de 3.6 milliards de FCFA. Cette somme intervient dans le cadre du projet d’approvisionnement n eau potable dans les zones rurales.

 Termes du contrat.

Il faut déjà rappeler que, ce don de Koica, permettra la mise sur pied des systèmes d’approvisionnement en eau potable. Les principaux bénéficiaires étant, les communes de Matomb et Ebebda dans le centre ; Massock dans le littoral et Koutaba dans la région de l’ouest. Une telle opération, n’est pas sans frais pour l’Etat du Cameroun.

La contrepartie du Cameroun dans le projet est de 542,7 millions de FCFA, soit 15%du montant global. Cette somme, en plus de la gestion du projet, est destinée à la prise en charge des taxes et droits de douane durant la période d’exécution du projet.

 La plus-value.

Cependant, le projet arrive pour les communes bénéficiaires, comme du pain béni. Il viendra ainsi améliorer le taux d’accès à l’eau potable en zones rurales. L’amélioration des conditions pourra compter, sur la construction et la réhabilitation des ouvrages d’adduction d’ eau. Les marchés, les ménages, les hôpitaux et les écoles connaîtront un soulagement en matière d’assainissement de l’eau.

Pour mieux le réaliser, il sera mis sur pied des comités de gestion et de renforcement des capacités en gestion durable. Ces éléments permettront, une meilleure gestion des ouvrages d’ approvisionnement. Il faut dire que le ministre de l’Economie, a mis un point d’honneur sur les résultats à atteindre. Il a expliqué que parmi ceux qui sont attendus,  figurent :  » Le passage du taux d’accès à l’eau potable, pour l’ensemble des communes ciblées de 35,75% à 85,56 %. Aussi la construction des ouvrages dédiés, devront passer à 85% » . Il a aussi fait savoir que la réhabilitation des points d’eau sera de 15% et 93 comités de gestion des ouvrages d’adduction d’eau seront créés. Le ministre a par  ailleurs, donné recommandation aux maires des communes bénéficiaires, de veiller à la maintenance des infrastructures qui leur seront confiées.

DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.