Cameroun : Des milliers de personnes visées pour cette phase première de vaccination contre le Coronavirus

Cameroun : Des milliers de personnes visées pour cette phase première de vaccination contre le Coronavirus

Le pays a lancé le lundi 12 Avril 2021 la campagne de vaccination contre le coronavirus, au lendemain de l’arrivée de 200000 doses du vaccin SINOPHARM offertes par le Gouvernement chinois. Lesquelles doses serviront à implémenter son plan vaccinal.

Le Cameroun qui compte plus de 26 millions d’habitants est officiellement l’un des pays les plus touchés en Afrique par cette pandémie avec plus de 61700 cas recensés.  L’histoire retiendra que MANAOUDA MALACHIE, Ministre de la Santé Publique est le tout premier Camerounais à recevoir sa première dose de vaccin ANTICOVID 19. A sa suite 99 personnels seront vaccinés et pour la journée du 12 Avril 2021, 300 personnes ont reçu leurs premières doses de vaccin contre le coronavirus.

 Les personnes cibles pour cette phase de vaccination contre le coronavirus.

Cette première phase de vaccination contre le coronavirus concerne les personnes susceptibles de contacter la maladie rapidement ; plus précisément le personnel de santé, les personnes vulnérables, des personnes de plus de 50 ans, les enseignants les groupes sociaux et la masse.

Pour mener à bien cette première phase de vaccination contre le coronavirus, les 200000 doses reçues sont reparties dans les différentes régions comme suit. Les grandes métropoles qui sont aussi les grands foyers de contamination, la région du centre reçoit 43440 doses et occupe la première place, la région du littoral vient en deuxième position avec 34380 doses ; l’extrême Nord ne sera pas en reste pour avoir reçu à son tour 24640 doses. Les dix régions sont couvertes au NORD 15240, l’ouest 14710, au Sud-Ouest 12710 doses, le Nord-ouest est satisfait de recevoir 11280 premières doses, l’Adamaoua 8150, l’Est 8580, et enfin la région du Sud occupe le bas du pavé et reçoit 7470.

Le Cameroun rejoint ainsi d’autres pays de l’Afrique centrale à l’instar de la Guinée Equatoriale, le Gabon etc. les centres de vaccination se sont multipliés dans les dix régions du pays pour accélérer le processus de vaccination. Il est à noter que la vaccination contre le coronavirus n’est pas obligatoire, mais pour se sauver et préserver des vies, il vaudrait mieux se vacciner.

FAUSTIN KAMGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.