Coup d’État : Le président et le premier ministre enlevés

Coup d’État : Le président et le premier ministre enlevés

Ce lundi 24 mai 2021, le président Bah ndaw et le premier ministre de transition maliens Moctar Ouane ont été conduits sous la contrainte militaire hors de Bamako. Ce coup de force intervient après la formation d’un nouveau Gouvernement.

La junte confrontée à une contestation sociale depuis quelques mois

Depuis quelques mois déjà la junte militaire au pouvoir faisait face à une recrudescence des contestations politiques et sociales. Après cela le premier ministre a présenté, il y’a dix jours la démission de son Gouvernement .il a été reconduit dans ses fonctions par le président de transition Bah Ndaw avec pour mission de former un nouveau Gouvernement.

La place réservée aux militaires dans ce nouveau Gouvernement

Dans l’attente de ce Gouvernement, la grande question était celle de savoir quelle serait la place qu’occuperait les militaires mieux encore les postes accordés aux proches de l’ancienne junte. L’inquiétude est allée grandissante ces derniers jours. De même les colonels n’étaient pas satisfaits des choix du premier ministre de la transition.

Coup de force après l’annonce du nouveau Gouvernement

Après l’annonce de ce nouveau Gouvernement, où les ministères clés revenaient aux militaires, à savoir : le Ministère de la défense et de la sécurité, le Ministère de l’administration territoriale, et le Ministère de la réconciliation nationale.

Le président de la transition et son premier ministre seront emmenés de force à kati.« le président et le premier ministre sont ici à kati pour les affaires les concernant » a déclaré un haut responsable de l’armée.

Bamako la ville aux coups d’Etat

  La capitale Bamako a connu depuis que le Mali a accédé à l’indépendance quatre coups d’Etat y compris putsch du 18Août 2020.La junte au pouvoir, sous la pression internationale avait décidé de rendre le pouvoir aux civils élus au bout de 18mois. Les premières élections libres et transparentes depuis la chute de Ibrahim Boubacar Keita devraient se tenir en Février 2022.

 Malgré ce coup de force la ville de Bamako est restée dans le calme et les populations ont vaqué tranquillement à leurs occupations.

 Faustin kamgue

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.