Cameroun : Le combat contre la covid-19 intègre la pharmacopée traditionnelle.

Cameroun : Le combat contre la covid-19 intègre la pharmacopée traditionnelle.

Après le succès observé pendant le traitement de la première phrase de la maladie, les pouvoirs publics conjuguent désormais avec les décorations naturelles.

Le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation, pose les balises dans le cadre de la lutte contre Covid-19. La 8ème rentrée scientifique au MINRESI, le 24 février dernier, s’articulait déjà autour de la recherche des solutions véritables. Le thème de cette rentrée :  » recherche scientifique et riposte endogène aux maladies émergentes et ré-émergentes «  en dit long. Ce qu’il faut dire de ce thème est que, l’aspect endogène dans la riposte au Covid-19 est à prendre en compte.

 Nécessité d’un retour aux valeurs africaines.

D’après le Pr. Jean Lagarde Betti, directeur de l’herbier national,  » la recherche de solutions endogènes… Doit passer par une approche dite ethno biologique intégrée ». Le professeur dans son propos, voudrait certainement laisser entrevoir une idée, celle d’une action concertée. Cependant, les acteurs majeurs sont ceux de la recherche scientifique et ceux de la pharmacopée traditionnelle.

 Des propositions à l’action.

La présence observée des tradi-thérapeutes à cette édition, est indicateur fort appréciable. En effet, leur présence en qualité d’invités spéciaux du ministre Madeleine Tchuente était l’innovation de cette rentrée scientifique. Le responsable de la délégation des tradi-thérapeutes de son propos a laissé entendre que :  » la médecine traditionnelle doit être reconnue pour son efficacité, à cet effet il y’a urgence de passer à l’action pour venir à bout de la pandémie ». D’après le bilan de l’année 2020 dressé par le ministre de la recherche, il faut redoubler de vigilance. Toutefois, force est de reconnaître que la pharmacopée traditionnelle a droit de citer.

DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.