culture : Amobé Mévégué pour l'éternité

culture : Amobé Mévégué pour l'éternité

Les obsèques officiels en France du journaliste, producteur et manager Camerounais se déroulent du 15 au 18 septembre 2021.




Décédé en France le 08 septembre 202, soit un peu plus de deux semaines après son retour du Cameroun où il s’était rendu pour assister aux obsèques familiales, Amobé MÉVÉGUÉ laisse le monde de la culture en deuil.


C’est dès ce 15 ce jusqu’au 18 septembre 2021 que famille, collègues et amis lui diront leurs derniers au-revoir , lui qui aura marqué d’une empreinte indélébile l’univers médiatique culturel du monde par sa passion et sa dévotion. La famille annonce d’ailleurs dans un communiqué officiel pour ce mercredi 15 dès 15h , un recueillement à la Chambre funéraire du Mont Valérien situé au 42 Cheminée des cendres à Nanterre(92).
Africain dans son âme Amobé l’était et l’Afrique devrait bien le lui rendre. Déjà sur le podium de la 13 ème édition du FEMUA le 11 septembre dernier , des journalistes Culturels et des artistes ont dit leur consternation et leur désolation face à une telle perte.


Amobé aimait son africanité qu’il chérissait et partageait généreusement , sourire aux lèvres avec le monde. Ses émissions étaient de véritables carrefours d’échanges culturels entre les continents, tout genre et toutes races confondus.
Amobé aimait l’art et chérissait les artistes. Plusieurs lui doivent leur visibilité sur le plan international où il a introduit, encadré et accompagné bon nombre d’entre eux .


«C’est quelqu’un que je connaissais bien.On a parlé avant le FEMUA. C’est quelqu’un qui chaque année nous a accompagné dans la communication de l’évènement. Mais en dehors de ça c’est un grand frère. Quand nous sommes arrivés nouvellement en France, c’est lui qui nous avait accueilli, qui nous avait guidé aussi et on a gardé une belle amitié, une belle fraternité depuis lors. Je connais aussi son patriotisme pour l’Afrique, il militait pour l’Afrique, il avait de belles idées, de belles initiatives», confiera le leader A’Salfo du groupe Magic System à TV5 Monde. Des témoignages comme ceux-ci seront sans doute légions pendant ces 04 jours.


Alors que les spéculations sur les causes du décès de ce fils de l’Afrique et du monde vont bon train , divisant l’opinion, il est peut-être plus opportun de penser à la meilleure façon de rendre hommage à un homme et à une valeur humaine et culturelle d’un tel acabit. Amobé s’en va , l’Afrique reste, et cette Afrique et ce monde qu’il a passionnément servi et honoré , devront une fois encore parler d’une même voix du 15 au 18 septembre 2021, pour dire un dernier et vibrant au-revoir au «dealer d’ondes positives».



Rolande AGONG

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.