Indignation de la corporation suite au crime de Martinez Zogo

Indignation de la corporation suite au crime   de Martinez  Zogo

Une chapelle ardente a été érigée par les professionnels de medias à la radio Amplitude FM


A l’initiative de la délégation de journalistes amenée par Haman Mana, Directeur de publication du quotidien Le Jour et Président de la Fédération des éditeurs de presse du Cameroun(Fedipresse) , le lieu de service de Martinez Zogo a été transformé en lieu de deuil pour les journalistes. La consigne était de venir avec soit 1 fleur ou 1 bougie en hommage au disparu le lundi 24 Janvier 2023.  » La disparition et le décès de Martinez Zogo laissent croire qu’il s’agit d’un crime crapuleux. Ce qui en rajoute au cynisme du projet d’enlever une vie humaine et de faire taire à jamais un professionnel des médias connu pour sa liberté de ton  » va lâcher un journaliste politique présent sur le site.


Une séance de travail de plus d’une heure d’horloge s’est tenue au ministère de la communication entre le patron des lieux et la Fédération des éditeurs de presse du Cameroun(Fedipresse) . Les éditeurs ont appelé le gouvernement à faire la lumière sur cette affaire inédite qui plombe les libertés publiques dans le pays. « Nous continuons notre travail d’interpellation afin que le plus tôt possible justice soit rendue… Nous pensons que les choses peuvent aller dans le bon sens « a déclaré Haman Mana au sortir de cette rencontre.

Après son communiqué du 22 Janvier 2023 , le syndicat national des journalistes du Cameroun a donné un point de presse dans la ville de Douala le mardi 24 Janvier 2023 pour denoncer avec la dernière énergie ce crime crapuleux. Ledit syndicat invite les professionnels de médias a se vêtir en noir dans la journée du Mercredi 25 Janvier 2023 pour porter le deuil.

Thierry EDJEGUE

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.