loi de finances : Une modification partielle adoptée

loi de finances  : Une modification partielle adoptée

Délibérée et adoptée par les parlementaires camerounais, ensuite promulguée par le chef de l’Etat son excellence Paul Biya, la No 2020/18 du 17 Décembre 2020, portant loi de finances 2021, sera partiellement modifiée.

L’annonce de la modification partielle de la loi de finances 2021, est la substance d’un décret signé du chef de l’Etat. Ledit décret a été signé et rendu officiel ce 26 Mai 2021, au journal de 17 heures sur la radio publique. Celui-ci modifie notamment, les dispositions de l’article quarante-neuvième de la même loi.

Des nouvelles dispositions.

Le décret du chef de l’Etat, renforce modifie et renforce l’article 49, en y insérant un article 49ème bis. Il dispose désormais en son titre troisième, des dispositions relatives à l’équilibre des ressources et charges du budget de l’Etat que :

Chapitre quatrième : Financement global et Habilitations.

Article quarante-neuvième (nouveau) : « Le gouvernement est autorisé à négocier et éventuellement à conclure au cours de l’exercice 2021, à des conditions sauvegardant les intérêts de l’Etat ainsi que sa souveraineté économique et politique, des emprunts concessionnels et non concessionnels de montants globaux respectifs de 350 milliards de FCFA et de 750 milliards de FCFA ».

Article quarante-neuvième (bis) :  » Au cours de l’exercice 2021, le gouvernement est habilité à recourir à des émissions sur le marché international pour un montant de 450 milliards de FCFA, dans la limite du plafond des emprunts non concessionnels, autorisé à l’article 49ème ci-dessus, en vu principalement du rachat partiel ou total de l’eurobond en cours « .

Mieux comprendre la philosophie du chef de l’Etat, son excellence Paul Biya.

Respecter ses engagements financiers nationaux et internationaux, voilà qui motive le président Paul Biya. D’où le recours au marché financier international.

Rappelons que, le budget de l’Etat se chiffre à 4865 milliards de FCFA pour l’exercice 2021. Cependant, cette modification partielle de la loi de finances 2021, intervient au moment où le surendettement du pays est énorme. C’est d’ailleurs à l’unanimité que, les observateurs et experts financiers, critiquent la situation économique du Cameroun. Toutefois, il convient de noter que le gouvernement met à pied d’œuvre des stratégies, pour amoindrir sa dette.

DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.