Cameroun : Le calvaire sans fin des usagers autour de l'établissement de la CNI.

Cameroun :  Le calvaire sans fin des usagers autour de l'établissement de la CNI.

Malgré les mesures prises pour alléger l’obtention de cette pièce, la situation reste préoccupante.

Au Cameroun, obtenir sa carte nationale d’identité est un véritable parcours de combattant aujourd’hui. D’un commissariat à un autre à la recherche de cette pièce devenue rare, Tel est le quotidien de ceux-là qui font encore des efforts pour toucher cette précieuse récompense. Des mesures de contournement ont pourtant été édictées par la DGSN, quelques facilités annoncées pour son établissement, mais au final rien n’avance. Qu’est ce qui coince au fond ?

Voilà la question que se posent la majorité des usagers lorsque leur vient le moment d’attendre de longues années durant, sans être en possession de leur pièce officielle d’identité. En lieu et place de leur document, c’est plutôt une déclaration en ces termes qui leur est servi « messieurs, mesdames vos CNI ne sont pas encore disponibles mais veuillez présenter vos récépissés afin qu’on prolonge la date de validité. »

 C’est le cas de Rachel qui, comme beaucoup de camerounais vit dans le pétrin. Ici au   commissariat du 7ème arrondissement de la ville de Douala, une douzaine de personnes irritées par le désir ardent d’entrer en possession de cette pièce d’identité commencent à perdre patience : « ça fait exactement deux ans que nous n’avons pas de CNI, regardez par exemple mon récépissé, le septième cachet a expiré le 9 janvier et nous espérons avoir notre CNI aujourd’hui » déclare l’un des usagers.

Une situation préoccupante qui trouve justification dans les propos de Dominique BAYA, secrétaire général à la Délégation Générale à la Sûreté Nationale, lorsqu’il déclare ce qui suit : « La difficulté d’accès à la carte nationale d’identité est liée au fait que plusieurs camerounais aient changé les éléments de leur filiation ».

Sorte de fuite en avant pour se dédouaner d’une responsabilité quasi imputable à une administration en apparence incompétente.

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.