Cameroun : Le congrès de toutes les attentes du RDPC

Cameroun : Le congrès de toutes les attentes du RDPC

Dix ans plus tard, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), devrait tenir son congrès. S’il y’a un ordre du jour encore inconnu, il reste que, les attentes de cette rencontre sont nombreuses.

Selon certaines indiscrétions, le président national du RDPC, M. Paul Biya, aurait demandé à ses paires de préparer le congrès. Celui-ci se peaufinerait pour les prochaines semaines, voire les prochains mois.

Rappelons que, le président Biya, n’a pas encore officiellement émis le vœu, de briguer une nouvelle fois la présidence du parti. Ce qui laisse évidemment place à des spéculations.

 Un plaidoyer pour le renouvellement de la classe politique

Le dernier congrès du parti, remonte à septembre 2011. C’est alors qu’une décennie plus tard, les « hiérarques » du parti, souhaitent un renouvellement des organes de base. Le bureau politique qui avait prorogé le mandat de monsieur Biya, devra lui même être renouvelé.

Cependant, il convient de noter que la tenue de ce congrès, permettra de rééquilibrer le parti. L’on pourrait remplacer les membres décédés à l’instar de Delphine Modjo et Janvier Mongui Sossomba. De manière générale, le congrès prochain présente des enjeux énormes.

 Enjeux du congrès du RDPC

Condamné à 25ans de prison, Marafa Hamidou Yaya, est encore membre du bureau politique. Ce paradoxe devrait compter, sur la grande messe du parti pour mettre les pendules à l’heure. Le mandat des membres du bureau politique et des membres du comité central prorogé prendra fin. Quand on sait l’amour des potentats du RDPC pour le pouvoir, on pourrait penser à une bataille de positionnement. C’est à croire ces derniers, perdent progressivement le sommeil.

 Les attentes semblent d’ordre générationnelle

Interrogé sur la question, Arkange, observateur politique, donne son point de vue. Il déclare alors : » De ce congrès, on attend un sursaut moral et l’achèvement des axes supplémentaires de la politique du renouveau « . Dans le même temps d’aucuns, préconisent la retraite politique du président Biya.  » Le rajeunissement de la classe politique », est aussi très attendu, si l’on s’en tient au propos de Serge Bi Mvondo, journaliste politique.

C’est donc le lieu de penser que le RDPC a besoin de se réinventer, pour répondre aux besoins des populations. Pour l’heure, le président Biya, n’est pas pressé de se prononcer sur son avenir au sein du parti. Toutefois, la création d’un poste de vice-président du parti pourrait être la grande innovation.

DONALD ARMEL OMOLOBINA

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.