CAN 2023 : La cote d'ivoire, une référence pour la CAF

Malgré le faible taux d’avancement des stades de Korhogo et San Pédro La CAF semble plutôt enthousiaste au vu du rythme des travaux au pays d’Alassane Ouattara. Stades, routes, réseau des transport, faisons le point sur la situation en Côte d’ivoire à 16 mois de la CAN.

CAN 2023 : La cote d'ivoire, une référence pour la CAF
  • Le site de Bouake : La ville située au centre de la Côte d’ivoire va accueillir les rencontres de la CAN par le biais de son stade de la paix. Il comptait jadis 20.000 places. Grâce aux travaux de réhabilitation, ce stade a désormais une capacité d’accueil de 40.000 places. D’après les autorités ivoiriennes, les travaux sont à 91 % de taux d’avancement. Bouaké connaît également la construction d’une cité CAN dont le taux d’avancement des travaux est estimé à 92 %.
Le site de Bouake
  • Le site de Korhogo : les travaux du stade Amadou Gon Coulibay de Khorogo ne présente pas encore fière allure. L’enceinte de 20.000 places située dans le nord de la Côte d’Ivoire n’a pas encore une pelouse et des voies d’accès. En visite, le 07 févier dernier dans ce stade, Verlin Mosengo-Omba, le Secrétaire Général de la CAF a déclaré : « Ce n’est pas encore fini, mais c’est déjà très beau. Les travaux avancent très bien. J’espère que le rythme continue mais personnellement je suis satisfait « . Mais Korhogo fait aujourd’hui partie des véritables inquiétudes selon plusieurs observateurs qui doutent surtout de la capacité hôtelière de cette ville.
  • San Pedro : Comme le stade de Khorogo, celui de San Pédro, localité située à 368 Km ( au sud ouest de la Côte d’ivoire) d’Abidjan n’est pas sur le point d’être livré de si tôt. Pas de pelouse et la pose de la charpente pas encore achevée. Là encore, les autorités ivoiriennes promettent d’appuyer sur l’accélérateur.
San Pedro
  • Le site de Yamoussokro : Ici, pas de véritables inquiétudes au niveau des travaux de finition du stade de la ville de Félix Houphouet Boigny. Par contre la réhabilitation des structures d’hébergements ( Hôtels, cités de la CAN …) est à la traîne à 16 mois du début de la compétition. Plusieurs chantiers sont d’ailleurs aux arrêts pour certains ou n’ont pas démarré pour d’autres . « Les principaux hôtels de l’Etat, les plus grands de la ville, en l’occurrence l’hôtel Président et l’hôtel des Parlementaires, qui attendaient leur rénovation pour accueillir les officiels et les pays hôtes à cette CAN continuent toujours de croupir dans leur même état […] Les travaux de rénovation de ces hôtels qui avaient été annoncés à grande pompe sont restés depuis lettre morte. » indiquent nos confrères du site Abidjan.net
Le site de Yamoussokro
Le site de Yamoussokro
  • Abidjan : Après les récentes critiques dont à fait l’objet le stade d’Ebimpé concernant l’état de sa pelouse, des autorités ivoiriennes ont entreprises des chantiers pour améliorer sa qualité. Pour le reste la ville d’Abidjan, avec son charme légendaire sera vraisemblablement une attraction lors de la Coupe d’Afrique des Nations en 2023.
Abidjan

Concernant le réseau des transport, La Côte d’Ivoire dispose de trois aéroports internationaux que sont Abidjan, Bouaké et Yamoussoukro.


Elle compte aussi des aéroports secondaires desservant des lignes domestiques que sont Khorogo et San Pédro. Son projet de Tramway est également en cours d’exécution.

Kevin FOTSO

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.