Tchad : Mahamat Idriss Deby Itno prend les rênes

Tchad : Mahamat Idriss Deby Itno prend les rênes

A 37 ans, Mahamat Idriss Deby itno est le nouvel homme fort du Tchad. Officier militaire et fils du défunt président tchadien IDRISS DEBY ITNO. Depuis le 20 Avril 2021, MAHAMAT IDRISS DEBY porte la lourde charge de présider le conseil militaire de transition du pays pour une période de 18 mois.

          

Un militaire au parcours prodigieux

 Cet homme à la carrure imposante, de nature discrète est très peu connu du grand public. Sa personnalité et son passé demeurent une énigme.

        

Mahamat Idriss Deby Itno, un parcours atypique

 Né le 1er Janvier 1984, le de Mahamat Idriss Deby Itno parcours est atypique. Il commence sa carrière militaire à l’école des officiers interarmées. Dès son plus jeune âge, il s’est vu confié de grandes responsabilités notamment comme commandant de plusieurs groupements de la garde présidentielle. En 2018, il est promu au grade de général de corps d’armées et responsable de la garde rapprochée de l’ancien président IDRISS DEBY ITNO.

 Tout au long de sa carrière il a pris part à différents théâtres d’opérations militaires. En 2009, il participe à la bataille victorieuse d’AMDAM contre une coalition rebelle dans l’Est du Tchad. En 2013, il participe aux affrontements au Mali dans le Massif de l’Adrar.

Aujourd’hui, il est à la tête du conseil militaire de transition, sa mission est d’assurer l’intégrité territoriale et la sécurité du pays dans la lutte contre le terrorisme.

Quelques heures seulement après l’annonce du décès du Maréchal Idriss DEBY ITNO, il dissout l’Assemblée Nationale et le Gouvernement pour nommer 15 généraux composant le conseil militaire de transition. Pour la communauté internationale, après 30 ans d’autocratie cette transition rapide pourrait s’apparenter à une succession dynastique.

Faustin kamgue

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.