Cameroun : Les autorités appellent à plus de vigilance face à la covid-19.

Cameroun : Les autorités appellent à plus de vigilance face à la covid-19.

Trois membres du gouvernement se sont réunis à Yaoundé pour sensibiliser leurs concitoyens sur le strict respect des mesures barrières.

Auto-discipline et vigilance accrue face au Covid-19. C’est ainsi que se résume le propos liminaire du ministre de la communication, Réné emmanuel SADI. Cette conférence de presse conjointe qui s’est tenue ce lundi 1 mars 2021 à Yaoundé a statué sur la deuxième vague inquiétante de la pandémie du coronavirus. Une situation alarmante.

Résurgence signalée

A situation grave, réaction immédiate. Après une réelle accalmie, la covid-19 marque son retour en puissance avec une nouvelle vague plus cuisante. Cependant, le gouvernement prescrit le renforcement des mesures barrières édictées. Si l’on s’en tient au Dr. MANAOUDA MALACHIE, ministre de la santé publique, le Cameroun a son plan de riposte prêt. Mais à l’heure actuelle, on ne parle ni de la vaccination, ni du durcissement des mesures.

Un bilan en demi-teinte

Toutefois, les dernières semaines ont battu tous les records. Le pic de contamination à la maladie à coronavirus de juin 2020 a été malheureusement dépassé. Et par conséquent, le ministre de la santé publique annonce la multiplication des réunions de crise et la remobilisation de l’ensemble des acteurs sur la perception du risque. À cause du relâchement généralisé, les conséquences donnent la fièvre. Autrement dit, en l’espace de deux mois, le Cameroun a enregistré 9976 nouveaux cas positifs. À côté de ce bilan en demi-teinte de cette année de combat, tous les acquis de la résilience tant salués pourraient être engloutis. Un véritable sursaut collectif s’impose.

Une indiscipline généralisée

Face à cette situation inquiétante, le gouvernement multiplie les voies et moyens pour tirer la sonnette d’alarme. À en croire le patron de la sûreté nationale, Martin MBARGA NGUELE, cette montée en force du covid-19 au Cameroun est liée à l’indiscipline. Car il déclare ce qui suit  » nous devons revenir à une auto-discipline individuelle et totale » Mais aussi, il a fait comprendre que le danger ne viendra plus de l’étranger. C’est-à-dire que la surveillance aux frontières doit être de mise.

Seul bémol, les camerounais vivent comme si cette crise était vaincue avec des événements qui drainent des foules. Pourtant, le Président de la république n’a de cesse de le rappeler  »Le port du masque dans l’espace public restera obligatoire jusqu’à nouvel ordre »

Martial SOP

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.