France- Libye : Histoire d'une diplomatie dynamique et agissante

France- Libye : Histoire d'une diplomatie dynamique et agissante

Le président français Emmanuel Macron a reçu le nouveau premier ministre de la transition libyenne,Abdelhamid Dbeibah ce mercredi 24 Mars 2021 à Paris.

Les deux dirigeants ont discuté sur la question de la sécurité en Libye et notamment celle du Sahel. Le premier ministre de la transition libyenne, est allé solliciter le soutien de Paris pour la question de l’instabilité et les conflits qui secouent la région.

En conséquence, la crise libyenne a pesé de tout son poids pour la stabilité économique du pays.

Déclaration choc d’Emmanuel Macron,

Lors de cette rencontre à l’Elysée, le président français Emmanuel Macron a déclaré je cite « la France a une dette envers la Libye » Cette déclaration intervient dans le processus de la reconnaissance de la responsabilité de la France dans la crise libyenne en 2011.

Nous rappelons qu’en début 2011, l’ancien ministre de l’intérieur français, devenu président de la République française Nicolas Sarkozy, a renversé le dictateur libyen Mouammar Kadhafi, mais cela ne reste pas sans conséquence pour la stabilité dans la région ainsi que le KO.

Le pays enfin vers un dénouement de la situation,

Aujourd’hui, la Libye fait l’objet de convoitise de plusieurs pays étrangers comme la Turquie, la Russie, la France, l’Amérique, l’Italie et d’autres puissances qui sont à couteaux tirés, soutenant deux groupes sous l’impuissance de l’union africaine à cause de son pétrole.

C’est dans le même cadre de conflits que le sous-officier membre du maréchal Khalifa Haftar, Mahamoud Al -Flhi a été abattu hier au bord de sa voiture à Tripoli par des armées non identifié-selon l’AFP. Ce militaire est accusé de Crime contre l’humanité et rechercher activement par la CPI (cour pénale internationale).

Affaire à suivre…

Focus Média Afrique (KAO François correspondant à Lomé).

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.