Niger : L'insecurité gagne du terrain dans le pays.

Niger :  L'insecurité gagne du terrain dans le pays.

Malgré les efforts du gouvernement pour rassurer la majorité, la population continue de vivre dans une peur indescriptible.

Alors que les Nigériens attendent patiemment de connaître le nom de leur futur président, la situation sécuritaire du pays se dégrade un peu plus chaque jour qui passe. En effet, ce 02 Janvier 2021 , 110 personnes ont trouvé la mort dans une attaque terroriste à l’Ouest du pays, proche des frontières Malienne, occasionnant par le même fait plusieurs blessés et de nombreux disparus .

Selon notre correspondant sur place, Monsieur Hamidou à Niamey confirme que la région de Tillabbery,se vide de sa population en se déplaçant à pied ou à dos d’ânes vers Manguezé qui se trouve à des milliers de kilomètres de leur point de départ, puisque les autorités locales ont interdit la circulation en moto depuis au moins une année maintenant. Une rescapée raconte: <>

En effet, ce n’est pas la seule attaque terroriste dans la région , mais elle passe pour être la plus sanglante depuis presque une année. Ce qui a d’ailleurs amené les ONG présentes sur place et le haut commissariat des réfugiés opérant dans plus de 12 villages de Thilabery à prendre la fuite de manière préventive.

L’événement morose a été médiatisé surtout par la presse et la télévision nationales. Les membres du gouvernement ont apporté leur soutien moral et condoléances aux victimes des actes barbares, tout l’a fait aussi le Président de la République Mahamadou Issoufou.
À la même occasion, ils ont exprimé leur attention qu’il emmènerait plus de renfort afin de sécuriser la zone rouge.

Cependant,la nouvelle est tombée dans des oreilles sourds, et face à cette violence, les populations ont pris les devants en déménageant avec leurs moyens de bord en direction des endroits plus sécurisés .Aucune revendication pour l’instant, mais tout porte à croire que les djihadistes qui sévissent dans cette zone, tuent, brûlent les maisons et greniers à leurs passage en seraient des hauteurs de ces actes ignobles.
La vue dans cette partie du Niger frontalière avec le Mali se complique chaque jour.

Depuis le début du conflit, plusieurs milliers de personnes ont été tuées entre les trois frontières ( Le Mali – Le Niger – Le Burkina Faso) et près de 03 millions de personnes civiles ont été obligées de fuir les zones sinistrées par les attaques terroristes et djihadistes.

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.