Crise anglophone: Evangile d’un nouveau temps prêchée par Dion Ngute et Beti Assomo

Crise anglophone: Evangile d’un nouveau temps prêchée par Dion Ngute et Beti Assomo

Le Premier Ministre et le Ministre Délégué à la Présidence de la République Chargé de la Défense effectuent simultanément une visite aux missions différentes dans le NOSO.






Plusieurs jours après le massacre des soldats du Bataillon d’Intervention Rapide ( BIR) , intervenu le 16 Septembre 2021 dans la localité de Ndop, les premières réactions sur le terrain de la guerre, venant des autorités publiques commencent à s’enregistrer, tel que cela est donné de voir avec la visite à Bamenda du ministre délégué à la présidence de la république chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo.

Si les contours et les motivations réels de cette descente sur le terrain ne sont pas connus de façon officielle, force serait de constater qu’elle n’est pas anodine, dans un contexte de remobilisation et de galvanisation des troupes, action importante au lendemain du drame enregistré au sein de ce corps d’élite.

Bien plus, cette visite pourrait bien être annonciatrice de nouvelles mesures que le gouvernement se donne l’obligation de prendre désormais pour donner une autre tournure à ce conflit, ainsi que l’annonçait déjà le communiqué officiel rendu public au lendemain de ce massacre des jeunes soldats du BIR, en ces termes : «… L’armée camerounaise reste déterminée à éradiquer toute forme de violences tant dans les régions crisogènes du Nord-Ouest et du Sud- Ouest que dans celle de l’Extrême –Nord… » 

S’agira t-il d’un durcissement de ton de la part du gouvernement sur le théâtre des opérations, au NOSO, en renforçant les positions de l’armée sur le terrain, en terme de matériels et d’équipements, ou alors, Paul Biya optera t-il pour une méthode plus douce, axée sur un renforcement de la présence certes sur le terrain, mais avec une intensification de la démarche au dialogue ? Personne n’en sait strictement rien pour le moment.Toutefois , les présences simultanées au NOSO, du Premier Ministre chef du Gouvernement, Joseph Dion Ngute et Joseph Beti Assomo semblent indiquer que le Chef de l’Etat, ferait un mariage des deux options ; Car, le premier est dans ces zones en crise pour dit on remobiliser les populations à adhérer à la vision de Paul Biya autour de la gestion de cette crise, en se montrant plus coopératives et ouvertes en ce qui concerne le renseignement prévisionnel, et le second aurait pour mission, de galvaniser les troupes sur le terrain, en leur expliquant les nouvelles orientations autour de cette guerre, voulues par la plus haute autorité militaire.

Quelque soit l’option choisie par Paul Biya, les prochains jours s’annoncent sans répit pour lui, autour de la crise anglophone.



Christian Essimi

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.