Niger : Une grave crise post-électorale secoue tout le pays

Niger :   Une grave crise post-électorale secoue tout le pays

Le candidat sortant Mohamed Bazoum n’a pas eu une popularité attendue de la part de ses concitoyens qui l’accusent d’avoir trafiqué les résultats des votes au 02 ème tour.

Les rues de Niamey s’embrasent.

Le gouvernement n’a pas attendu pour couper internet sur toute l’étendue du territoire . Une démarche contraire aux principes de respect du droit humain fondamental à la communication,  consacré par la constitution du 25 novembre 2010 et tous les autres instruments juridiques internationaux. Une décision du gouvernement fustigée et condamnée par la majorité  des citoyens au Niger, Dès la survenue de cette coupure d’Internet, mardi 23 février 2021, aux environs de 23h30, sur toute l’étendue du territoire de la République.

 Une pratique totalement absurde qui relève d’un autre âge. Dans tout les cas, on ne peut pas gérer un peuple dans l’intimidation, la terreur et la force tout le temps.

《C’est pourquoi, nous exigeons l’ouverture immédiate de l’internet pour permettre aux Citoyens de jouir leurs droits.》 Reclame un citoyen de la capitale Niamey.

En effet, il s’agit d’une situation complexe de privation de liberté au Niger qui devient  persistante en ce moment .

Hamidou Illiassou ( Correspondant Focus Média Afrique au Niger)

Leave a comment

Send a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.